Actualité
Share
jeudi 7 juin 2018 - 16:15

Pari relevé pour la Soirée du recrutement

Le ressenti est le même dans l'immense majorité des cabinets. Recruter prend du temps et semble devenir de plus en plus difficile. L’OEC Paris Île-de-France et la CRCC de Paris proposent chaque année, une soirée de rencontres entre professionnels et alternants. Cette Soirée du recrutement, qui s’est déroulée le 29 mai dernier à l’Atelier Richelieu à Paris, a rencontré un franc succès.
Pour de nombreux candidats venus déposer leur CV et obtenir des entretiens, c'était une soirée pleine d'émotions. Pour les experts-comptables présents, un gain de temps non négligeable.
Retours sur une opération réussie.

 

Candidats et cabinets recruteurs : la relation commence par les rencontres

Les rencontres entre candidats et recruteurs sont assurées par la présence des écoles et de leurs étudiants mais également par la présence de candidats plus expérimentés.

Une douzaine d'étudiants par école a ainsi eu la chance de rencontrer les experts-comptables et commissaires aux comptes.

Isabelle Franchitti, conseillère formations à l'ENOES, est venue tout spécialement avec ses étudiants. Pour elle, qui place chaque année une soixantaine de jeunes de DCG et DSCG, il s'agit d'aider les étudiants et futurs étudiants à trouver un cabinet. Elle n'est pas la seule puisque onze autres écoles sont présentes : le CFA CNAM IDF, le Greta Metehor, l'ICS Bégué, l'ENGDE, PSB, le lycée Roger Verlomme, l’INSECC, GESCIA, l’ESSYM, le CFA Bessières et l’ACE CFA.

Du côté des jeunes qui doivent parfois faire la queue en attendant qu'une place se libère, c'est l'effervescence. Habhab S. parle d'une « expérience formatrice qui aide à gérer son stress ». Angie L. apprécie de « voir les recruteurs » et de « ne pas avoir à attendre d'avoir des entretiens ». Enfin, Franck Olivier M., étudiant en master CCA, décrit le fait que « les professionnels présents sont ouverts et souriants, ce qui les rend plus accessibles ».

 

Trouver des candidats motivés : le principal objectif des recruteurs

Les experts-comptables et commissaires aux comptes qui viennent rencontrer les candidats à la Soirée du recrutement ne cherchent pas forcément de bons techniciens mais des profils. Benjamin Mauviot, associé et business developer du cabinet Strego a des attentes relativement simples. Pour lui, il s'agit de « rencontrer le maximum de candidats motivés et intéressés par la profession ». L’important est de voir « des CV, des talents, des futurs collaborateurs ».

Chez ORCOM, Gaëtan Di Lernia, responsable des recrutements « recherche surtout la diversité des profils ».

Et c'est bien l'objectif des jobdatings, ces rencontres informelles entre recruteurs et candidats.

D'autres, comme Erwan Rognant, responsable des ressources humaines du groupe Fiborg, apprécient la « gratuité de l'événement par rapport à d'autres qui sont payants et le format en soirée qui permet plus de disponibilité ».

Le format plaît et « c'est une bonne dynamique ». Le fait que la soirée soit « impulsée par les instances est également une très bonne chose » nous précise Nassim Amejjoud, expert-comptable chez Jarvis Conseils.

La Soirée du recrutement renoue ainsi avec les premières éditions qui étaient plus confidentielles. On peut « discuter avec le candidat, le voir autrement ». Ce qui va « faire la différence entre deux candidats », ce n'est pas le bagage technique, « c'est la capacité à discuter avec le recruteur » estime Gaëtan di Lernia. « Quand je recrute, je recrute un futur associé ». Pour lui, le candidat doit savoir discuter et « être curieux », pour « parler le même langage que les clients ».