Actualité
Share
mardi 9 mai 2017 - 15:00

Avis aux cabinets en quête d’un talent “sur mesure” : RDV le 23 mai !

Jobfair, l'interview des présidents
 

Jobfair est une opportunité pour les experts-comptables et les étudiants. C'est l'opportunité de se rencontrer le temps d'une soirée, dans le cadre d'une formule de recrutement qui fait de plus en plus d'adeptes, les sessions de job dating.

Laurent Benoudiz, Jean-Luc Flabeau, et Olivier Boucherie, reviennent sur cette soirée pas comme les autres. Ils invitent tous leurs confrères à faire le déplacement le 23 mai !

 

Pourquoi des rencontres de l’alternance de la profession comptable (Jobfair) ?

L.B. :Nos confrères expriment avec vigueur, depuis quelques années, leur difficulté à recruter, à identifier le bon profil pour leur cabinet. Or, le recrutement est un des enjeux majeurs pour notre profession, un nouveau défi que les cabinets doivent impérativement relever. Il nous est apparu du rôle des institutions que nous représentons d’accompagner ce mouvement.

J.L.F. : Il y avait aussi, à l’origine, la volonté de faire se rencontrer corps enseignant et confrères. Les premières éditions ont permis aux confrères de partager avec les directions pédagogiques des principales écoles de la filière leurs besoins nouveaux, les points saillants sur lesquels faire évoluer l’enseignement théorique et pratique. Aujourd’hui, l’accent est davantage porté aux rencontres étudiants candidats-confrères recruteurs, qui satisfont aux besoins de tous, écoles plaçant leurs étudiants, comme confrères désireux d’en savoir plus sur le “pedigree” du candidat qui retient leur attention.

O.B. : J’ajouterais qu’à l’origine de Jobfair, les professionnels n’avaient pas une idée forcément très précise de la manière dont fonctionne l’alternance ou le contrat de professionnalisation. Aujourd’hui, la profession est davantage informée et mature sur ces questions d’apprentissage et de formation en alternance; et comme il y a fort à penser que le nouveau gouvernement aura pour ambition de les encourager fortement, nous invitons tous nos confrères à faire le déplacement le 23 mai !  

 

Les profils recherchés aujourd’hui sont-ils les mêmes qu’il y a 10 ans ?

Ensemble : Maîtrise technique, intelligence, implication, ambition, sérieux, curiosité, sens du service client…Oui en quelque sorte, les mêmes qu’il y a 10 ans ! Plus sérieusement, on lit partout que les recruteurs s’orientent désormais vers des talents davantage que vers des CV. C’est vrai chez les professionnels du conseil, de la gestion et de l’audit également. Les cabinets ont besoin de diversifier les compétences au sein de leurs équipes et vont pour cela faire appel à des étudiants notamment issus d’écoles de commerce, - ils seront nombreux le 23 mai-, à d’autres au parcours non linéaire, digital native, certains dotés d’expériences à l’étranger, ayant fait un petit passage dans d’autres cursus...

 

Gain de temps, étudiants qualifiés et motivés… Que garantissez-vous encore aux professionnels qui vont faire le déplacement ?

L.B. : Et bien c’est déjà pas mal, non ? On aimerait pouvoir vous garantir une météo douce et ensoleillée pour profiter au mieux de cette soirée, mais ça, on ne sait pas faire. En revanche, on s’engage sur une place de parking, la vue magnifique sur la Seine, un cocktail raffiné, une soirée d’échanges studieuse et conviviale; et surtout, la quasi-garantie d’un recrutement assuré pour la rentrée.

 

Vous dédiez un espace aux écoles et centres de formations. En quoi leur présence est importante ?

J.L.F. et O.B. : Ils sont le lien entre ces centaines d’étudiants présents et nous, professionnels, en quête d’un talent “sur mesure” pour nos cabinets. Les étudiants présents sont accompagnés par leur école. Elles disposent d’une connaissance de leur étudiants précieuse, une sorte de “Face B” de leur CV et même de leur présentation parfois un peu timorée, fébrile. Et puis, nous sommes tous passés par ces écoles pour parfaire notre propre formation. C’est donc un plaisir de les retrouver, une sorte de madeleine de Proust. 

 

L’édition 2017 réserve-t-elle quelques nouveautés ?

Ensemble : Nous avons travaillé de concert pour faire évoluer cet évènement qui nous est cher et être les plus efficaces possible. On nous a par exemple reproché l’an dernier de ne pas avoir tenu compte, dans l’organisation des job datings, des distances géographiques entre écoles / domicile des étudiants / cabinets. Cette année, cet élément est pris en compte. De même que seront proposées des rencontres qualifiées selon les besoins exprimés à l’inscription (secteur gestion / paie / RH…). Nous espérons que ces aménagements convaincront nos confrères que tout est organisé pour que leur problématique de recrutement soit, dans un futur proche, une question réglée. A eux de jouer le jeu, maintenant.

 

Je souhaite participer