Share
lundi 8 février 2021 - 16:30

Comité Solidaire

Présentation

Le Comité solidaire a été créé en 2019 pour accompagner et aider les confrères en difficulté à prendre du recul mais aussi détecter les risques de surmenage.

Son rôle d’écoute solidaire lui permet d’orienter ou d’accompagner les consoeurs et confrères en souffrance selon les difficultés rencontrées.

Les dispositifs mis en place

✓ En partenariat avec AMAROK, l’Observatoire dédié à la santé des travailleurs non-salariés,
avec lequel l’Ordre francilien collabore depuis plusieurs années. En 2019, une étude inédite sur la santé des professionnels du chiffre avait été réalisée dans le cadre de ce partenariat.

Un numéro vert prévention burn-out opérationnel depuis mars 2018 : 0 800 501 201

Au bout du fil, une psychologue spécialisée en psychologie du travail et des organisations écoute les confrères de façon bienveillante. L’anonymat et la certitude du respect du secret professionnel permettent de s’exprimer en toute confiance. Après analyse de la situation, la psychologue peut conseiller des noms de professionnels (psychologues, sophrologues, psychiatres, etc.) susceptibles de proposer un accompagnement adapté à la situation rencontrée.

✓ En partenariat avec APESA : le dispositif “sentinelle” en 3 étapes
L’Association d’Aide Psychologique aux Entrepreneurs en Souffrance Aigüe (APESA FRANCE) s’adresse aux entrepreneurs en grande détresse et travaille au déploiement du dispositif “sentinelle” auprès des Tribunaux de commerce français, ainsi qu’auprès des structures d’expertise comptable.
Dans le cadre des actions du comité Solidaire, un partenariat a été signé avec APESA FRANCE pour mettre en place un système efficace de repérage et de soutien des consoeurs et confrères en situation difficile.

> Les alertes
Plusieurs interlocuteurs récurrents : consoeurs et confrères (élus, contrôleurs qualité, membres du Comité solidaire), permanents, formés à la détection des risques suicidaires.
Ces référents sont des « sentinelles » qui déclencheront, après accord du professionnel concerné, une alerte lorsqu’ils estimeront qu’un expert-comptable et commissaire aux comptes est en difficulté morale et/ou psychologique. Un coordinateur professionnel prendra le relai et contactera le confrère ou la consoeur détecté par téléphone dans un délai de 24 heures.

> Le suivi
Si le professionnel nécessite un suivi et sous réserve de son accord, le coordinateur transmettra son identité et ses coordonnées à un psychologue formé à la prévention du suicide, à la prise en charge de la grande souffrance morale et informé des spécificités des professions d’expert-comptable et de commissaire aux comptes.
Le psychologue prendra contact avec lui dans un délai maximum de 24 heures et organisera un premier
entretien dans les cinq jours à compter du déclenchement de l’alerte.

> Les consultations
Au nombre de cinq, elles sont prises en charge par l’Ordre et gratuites pour le professionnel. Le rythme et la programmation en seront déterminés par le psychologue et le professionnel.

✓ Actions 2020
L’Association d’Aide Psychologique aux Entrepreneurs en Souffrance Aigüe (APESA FRANCE) s’adresse aux entrepreneurs en grande détresse et travaille au déploiement du dispositif “sentinelle” auprès des Tribunaux de commerce français, ainsi qu’auprès des structures d’expertise comptable.
Dans le cadre des actions du comité Solidaire, un partenariat a été signé avec APESA FRANCE pour mettre en place un système efficace de repérage et de soutien des consoeurs et confrères en situation difficile.

> Les alertes
Plusieurs interlocuteurs récurrents : consoeurs et confrères (élus, contrôleurs qualité, membres du Comité solidaire), permanents, formés à la détection des risques suicidaires.
Ces référents sont des « sentinelles » qui déclencheront, après accord du professionnel concerné, une alerte lorsqu’ils estimeront qu’un expert-comptable et commissaire aux comptes est en difficulté morale et/ou psychologique. Un coordinateur professionnel prendra le relai et contactera le confrère ou la consoeur détecté par téléphone dans un délai de 24 heures.

> Le suivi
Si le professionnel nécessite un suivi et sous réserve de son accord, le coordinateur transmettra son identité et ses coordonnées à un psychologue formé à la prévention du suicide, à la prise en charge de la grande souffrance morale et informé des spécificités des professions d’expert-comptable et de commissaire aux comptes.
Le psychologue prendra contact avec lui dans un délai maximum de 24 heures et organisera un premier entretien dans les cinq jours à compter du déclenchement de l’alerte.

> Les consultations
Grâce à l’élan de solidarité des confrères, le comité Solidaire a été en mesure d’apporter une assistance technique dans les plus brefs délais aux cabinets qui ont fait part de leurs difficultés liées à la crise sanitaire et directement touchés par la Covid-19.

 

L'équipe

Le Comité est composé de professionnels actifs ou retraités qui ont décidé de consacrer du temps à celles et ceux qui en ont besoin.

 

Patrick Soussana

Patrick
SOUSSANA

Président

Contact

Valérie Pons
Valérie
PONS

vpons@oec-paris.fr
01.55.04.31.50